Action lancée par:

°     ELTEREN A PEDAGOGE FIR INTEGRATIOUN asbl
°     A.N.C.E. - Association Nationale des Communautés Educatives (www.ance.lu)
°     APPAAL - Association de parents de personnes atteintes d’autisme
°     Association pour le SPINA BIFIDA
°     DYSPEL asbl
°     EAPN Lëtzebuerg - Initiativ vu betraffen a solidareschen Bierger géint Armut a fir Integratioun (www.mtk.lu/eapnlux)
°     TRISOMIE 21 asbl


Info-handicap
Conseil National des Personnes Handicapées
association sans but lucratif
Boîte Postale 33
L-5801 Hesperange
IBAN LU89 0090 0000 0783 3478
BIC: CCRALULL
T.V.A.  LU 18174507
Reg. Com. 11662/999/133
http://www.info-handicap.lu
info@iha.lu
 
                                                                                                                                                     Ministre de l’Education Nationale, de la Formation
                                                                                                                                                     Professionnelle et des Sports
                                                                                                                                                     Madame la Ministre Anne BRASSEUR
                                                                                                                                                     Luxembourg
Lettre ouverte
 

                                                                                                                                                     Itzig, le 10 juillet 2003

Madame le Ministre,

Nous venons d’apprendre que dans le cadre de réorganisations, dont vos services ont le secret depuis un certain temps, il est prévu de réserver au SREA  dans chacun des dix-neuf arrondissements d’inspection, une centaine d’heures pour garantir l’assistance d’enfants à besoins spécifiques fréquentant un de ces arrondissements.

D’après nos renseignements la population d’élèves qui fréquentent l’école s’élève à environ 2300 par arrondissement. Comme quelque 5% de ces élèves présentent des besoins spécifiques, le SREA ne saura remplir sa mission vis-à-vis des enfants qu’il est appelé à assister.

En d’autres termes : A défaut d’une aide financière massive de la part des communes, l’intégration scolaire d’enfants à besoins éducatifs spécifiques qui, selon les dispositions de la loi, est une obligation qui incombe à l’Etat, est dégradée au niveau d’une triste farce qui n’a d’autre fonction que de servir d’alibi aux carences actuelles.

A cela s’ajoute le fait que la disponibilité des communes en faveur de l’intégration est loin d’être homogène, de sorte que l’égalité devant le service public n’est plus garantie.

Dans l'intérêt des enfants et eu égard aux responsabilités des parents en tant que représentants légaux de leurs enfants, nous exprimons par la présente notre profond mécontentement face à cette politique rétrograde et indigne qui ne cesse de mettre en danger l'avenir des enfants..

Cette politique de   ségrégation systématique va à l’encontre des initiatives prises dans les autres pays européens.

A l’encontre d’une tentative d’étouffement  de la volonté des parents nous réclamons avec insistance un enseignement différencié, capable de répondre aux besoins des enfants par la mise à disposition de l’école d’un personnel complémentaire qualifié en nombre suffisant grâce à une augmentation considérable des moyens financiers à accorder au SREA.

En effet, loin de nous l’idée de nous contenter de cette intégration-façade, qui n’est autre qu’un pur alibi politique.

Veuillez agréer, Madame le Ministre, l’expression de nos salutations très distinguées.

Philip Scott
Président